Historique 63 decouvrir-la-villebandeau3
bandeau3

L’église Saint Pierre et Saint Paul

04.01.25.01

 

L’église, placée sous l’invocation de Saint Pierre, est l’église du prieuré : la façade, le côté nord de la nef et une portion de choeur datent de la période de transition du roman au gothique; tandis que dans l’archivolte du portail apparaît timidement l’arc brisé, la petite fenêtre qui se trouve au milieu de la façade est encore à plein cintre. Le côté méridional de la nef et une partie du chœur sont du XVIème siècle. A côté de l’abside et sur le même plan se trouve une chapelle latérale du XIVème siècle, éclairée par trois fenêtres gothiques et voûtée en pierre, servant aujourd’hui de sacristie; elle était appelée la chapelle ducale, parce qu’elle était la propriété des ducs de Fitz-James. C’est sans doute l’ancienne chapelle fondée et dotée en 1339 par Jeanne de Milly, veuve de Philippe de Choisy, et dédiée à saint Jean-Baptiste; elle était à la collation de l’évêque de Beauvais. Le titulaire de cette chapelle recevait le revenu de 36 pièces de terre à Cauffry, Soutraine et Laigneville, affermées 500 livres en 1789, et était tenu de dire 52 messes par an.

Toutes les fenêtres de l’église étaient autrefois garnies de vitraux, dont il subsiste des fragments; trois belles verrières du XVIème siècle garnissent encore les trois fenêtres de l’abside : au milieu, le Christ en croix et au pied Marie-Madeleine, deux autres femmes et des soldats; l’âme du bon larron est emportée au ciel par un ange, tandis que celle du mauvais larron est portée en enfer par un diable; dans la fenêtre de gauche, saint Pierre et saint Paul, patrons de la paroisse; dans celle de droite, le tombeau du Christ, la Résurrection, et saint Christophe qui traverse une rivière portant l’enfant Jésus sur ses épaules.

La conversion de saint Paul, vitrail d’un dessin très pur et d’un brillant coloris, orne une des fenêtres de la chapelle ducale.